FAQ Réponse

Comment le papier est-il fabriqué ?

L'histoire du papier :

La première surface écrite a été créée en ancienne Égypte sur du papyrus, une plante royale d'Égypte.


Papyrus Plant

Le cœur du papyrus était découpé en fines bandes qui étaient ensuite posées croisées entre elles puis tenues ensemble en exerçant une pression. Cette opération transformait les bandes en un matériau laminé fin, lisse et durable mais qui n'était pas tout à fait un papier.

Making Papyrus

Le papier et le papyrus ne sont pas semblables mais cette confusion est entretenue par le fait que le mot papier provient du mot égyptien désignant le papyrus, « Pa-prro ».

La véritable histoire du papier a débuté en Chine, qui n'avait pas accès au papyrus. Les Chinois ont commencé à utiliser des textiles tissés comme surface d'écriture ainsi qu'un pinceau et de l'encre dans un style d'écriture calligraphique. Les livres et les parchemins étaient fabriqués à la main à partir de tissus mais ces derniers laissaient beaucoup de rebut après avoir été découpés pour réaliser les livres et parchemins.

En 105 après JC, Ts’ai Lun a développé l'idée d'un martèlement des tissus mis au rebut pour les transformer en fibres, puis de leur mise en suspension dans de l'eau avant de les assembler en feuilles (créant ainsi le processus de base de la fabrication du papier).

Le processus de fabrication du papier n'a pas évolué rapidement. Il a fallu plus de 1 000 ans avant que le procédé n'atteigne l'Europe.


Papermaking Timeline

Et il a fallu attendre 1789 pour que Nicolas-Louis Robert crée le concept de la première machine à fabriquer du papier en France. La Révolution française ayant stoppé les plans de développement de Nicolas-Louis Robert, il envoya ses idées et concepts à son beau-frère en Angleterre. C'est là-bas, en 1803 que la première machine à fabriquer du papier a été développée avec succès. Henry et Sealy Fourdrinier ont été les bailleurs de fonds et les soutiens enthousiastes du projet, donnant leur nom à la machine, la Fourdrinier. Cette machine est devenue un modèle standard pour les machines à fabriquer du papier qui demeurent pratiquement inchangées aujourd'hui.

Fourdrinier

Le processus de fabrication du papier :

Les principes fondamentaux de la fabrication et la formation du papier n'ont pas changé depuis l'invention de Ts’ai Lun il y a près de 2000 ans. Des fibres de bois ou de coton sont martelées jusqu'à ce qu'elles se brisent en petites particules puis les fibres sont diluées dans de l'eau pour fabriquer la pâte qui est ensuite placée dans une cuve.

Pulp Reservoir

La pâte est alors acheminée, selon un débit mesuré, en un flot continu sur un tapis mobile. Le tapis est secoué mécaniquement et latéralement pour distribuer la pâte de manière régulière sur le tapis et à travers l'eau de drainage. Des caisses aspirantes placées sous le tapis drainent également l'eau en excès.

Pulp on Wire

La pâte est ensuite transférée vers une couche de feutre tissée qui transporte le papier via un rouleau de presse qui retire davantage d'eau. En variant la texture tissée et la localisation des feutres, la texture finie du papier peut être modifiée. Le papier aquarelle, par exemple, utilise un feutre extrêmement texturé tandis que les feutres pour les papiers à dessin et papiers croquis ont très peu de texture. À cette étape, les fibres s'entremêlent et le papier a suffisamment séché pour passer sous des cylindres chauffés à la vapeur.

Le papier passe ensuite dans un bain de « collage » pour améliorer les propriétés de la feuille. Sans le collage, le papier se comporterait comme un buvard. Le collage fixe les fibres individuellement ou sous forme de structure pour créer une étanchéité à l'eau. Le volume de colle est ajusté en fonction de la qualité du papier. Les papiers à dessin, par exemple, comportent plus de colle pour être étanches à l'eau tandis que les papiers aquarelle exigent une approche différente pour permettre une absorption tout en conservant toutefois une barrière interne.

Sizing Bath

Après le bain de colle, le papier est séché de nouveau. À ce stade, il traverse différents processus de finition en fonction du type de papier. Une calandre qui consiste en un grand empilement de rouleaux dans lequel le papier circule, détermine le lissage final de la feuille. Le niveau de calandrage peut être ajusté pour modifier le lissage d'une feuille.

Calendar Stack

 

Si l'on souhaite obtenir une feuille ultra-lisse, nous avons, chez Strathmore, un procédé spécifique que nous réservons à nos produits de haute qualité, les papiers bristol 100 % coton. Nous plaçons le papier bristol entre deux lames de métal qui font des allers et retours entre des rouleaux presseurs lors d'un processus appelé couchage. C'est pourquoi nous avons appelé nos papiers Bristol Séries 500 ultra-lisses « Bristol Lame »

Retour